L’INCLUSION POUR AUT’CRÉATIFS

Standard

L’INCLUSION POUR AUT’CRÉATIFS
LETTRE OUVERTE AUX MEMBRES

 

J’ai appris que des personnes disent à certains d’entre nous : «Tu n’es pas autiste : tu es Asperger». Je réponds :

ATTENTION : DANGER!

Ce discours sème la division entre personnes autistes et a pour effet pervers d’isoler encore davantage les personnes autistes de type Kanner (ou «classique», non Asperger). Je nous recommande fermement de ne pas entrer dans une telle dynamique d’exclusion.

Dans l’esprit de ses cofondateurs, Aut’Créatifs est résolument inclusif : il désire accueillir toute personne autiste sans aucune distinction de «types» ou de «niveaux». Dans la section Devenir membre de notre Manifeste, il est même prévu qu’une tierce personne puisse parrainer unE autiste qui communique autrement que par le langage. Nous ne faisons donc pas davantage de distinction entre «autiste verbal» et «non verbal».

Dans le tableau terminologique en autisme que nous avons proposé, nous avons carrément banni le terme «niveau». Sauf quelques prétentieux, les gens non autistes ne se ségrégent pas entre eux selon des «niveaux de fonctionnement» (alors qu’ils existent pourtant chez eux) : il n’y a donc aucune raison pour que nous le fassions entre nous. En ce qui concerne les «types» : je recommande que chacun et chacune de nous se présente d’abord en tant que personne autiste, par solidarité et inclusion. Si l’on juge la chose pertinente, on peut se présenter dans un deuxième temps comme «autiste de type Asperger» ou «autiste de type classique».

Présentement, le nombre de membres d’Aut’Créatifs permet d’entrevoir l’organisation d’un premier congrès de notre mouvement que je souhaiterais en 2016. Mais une autre condition devrait être remplie entretemps : compter davantage de membres autistes classiques (Kanner). C’est essentiel pour notre mission. Je nous lance donc un défi : celui d’aller à la rencontre de ces personnes, de leur faire connaître Aut’Créatifs, de les informer de notre volonté de les accueillir, et de les inviter à compter parmi nous.

Il faut prendre conscience que c’est à l’enfance que les différences sont plus marquées entre autistes classiques et autistes Asperger, notamment l’âge de l’utilisation de la parole. Mais n’oublions pas qu’au bout du compte, presque toutes ces personnes parleront. Et à l’âge adulte, les différences sont moins claires. Il arrive même que des autistes classiques passent sous le radar et n’obtiennent un diagnostic que tardivement, comme il en fut par exemple pour Brigitte Harrisson. Il n’est pas rare non plus que dans une même famille un enfant soit Asperger et un autre

Classique. Nous sommes donc frères et sœurs!

Mais souvent ces personnes sont plus timides et isolées. Les préjugés et le poids du mot autisme pèsent plus lourdement sur leurs épaules. C’est pourquoi je nous invite à faire les premiers pas vers elles. Prêts à relever le défi?

 

Antoine Ouellette

Advertisements

Une réponse "

  1. « Il n’est pas rare non plus que dans une même famille un enfant soit Asperger et un autre Classique. » Je confirme mes 3 enfants ont un TSA la grande est asperger la seconde est autiste atypique et le dernier est autiste léger…

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s