noname

 

Je suis née à Paris en 1969 et je vis en Bretagne. J’ai été diagnostiquée HQI à l’âge de 9 ans. Ce résultat était censé tout résoudre et me promettre un avenir radieux. Au final, il a fallu attendre 36 ans de plus, après un parcours plus que chaotique, pour avoir enfin, le mot de la fin : syndrome d’Asperger.

J’ai exercé beaucoup de métiers au cours de ma vie, dont éleveuse de chevaux et infographiste. J’ai été mariée et j’ai une fille. J’ai aussi voyagé autour du monde même ce qui m’a souvent mise en danger à cause de ma naïveté sociale et de problèmes de surcharges sensorielle et émotionnelle.

La nature est ma passion première et j’ai créé, en 2009, une graineterie sur Internet. Elle me permet de travailler chez moi, de minimiser les interactions sociales et de me reposer quand je sature. Cette activité solitaire, relativement encyclopédique et répétitive me convient. La difficulté réside dans les obligations administratives et les rendez-vous incontournables. Lorsque je le peux, je m’organise pour ne pas avoir plus d’un entretien par semaine. J’aimerais, à l’avenir, pouvoir ouvrir l’entreprise à des collaborateurs/trices autistes et/ou sympathisants, sous forme de société collaborative.

Dans ce cadre, j’ai dans mes cartons un projet d’accompagnement professionnel de jeunes aspis, entre autres par le biais de stages dans mon entreprise. Il me manque actuellement de l’énergie, du temps pour le mettre en place ainsi que les fonds nécessaires mais j’espère avancer sur ce point en 2017.

Depuis 25 ans, je soutiens la cause des amérindiens (sioux, en particulier) et de la protection de l’environnement avec la création et l’administration du site français de leur organisation Internationale, Owe Aku. Les Lakotas sont des gens directs, fiers et libres qui utilisent peu les implicites dans la communication. Je me sens très proche d’eux.

Je suis en train de finaliser un blog sur ma façon de vivre le syndrome d’Asperger : « aupieddelalettre.fr » dans lequel je publie des textes, des photos et des dessins.

Enfin, je fais de la photo en amatrice depuis toujours. J’aime (re)présenter ce que je vois du monde : des textures, des matières, des lignes, et surtout, des lumières. Et je communique mieux avec les images qu’avec les mots.  Je restaure aussi des photos anciennes, un travail de fourmi particulièrement reposant !

noname2
Cette photo, intitulée Un jour sur la terre, exprime particulièrement bien mon ressenti face à la société des humains, en retrait, comme une simple observatrice des mouvements du monde.

Je rêve d’un monde naturel, sans bruits humains, où des gens calmes, appréciant la simple réalité ne m’inviteraient pas dans des lieux bondés où l’on parle de choses qui ne m’intéressent pas, utiliseraient les mots à bon escient et n’interprèteraient jamais mes paroles. La justice y serait respectée sans contrainte, simplement par goût.

Je ne suis pas du tout asociale, au contraire, j’ai le contact facile et chaleureux. Mais quel bonheur de rester dans le silence et le calme… Je ne me sens jamais seule chez moi ou dans la nature, avec juste le chant des oiseaux ou le souffle du vent. Ce que les gens appellent avec angoisse la solitude, moi je l’appelle l’unité.

Convaincue que notre différence est d’une grande valeur pour la société, je souhaite me consacrer maintenant davantage à la création et à la communication sur la neurodiversité et l’autisme.

Liens
isolde-h.wixsite.com/photographie
oweaku-france.com
aupieddelalettre.fr

comptoir-des-graines.fr