Comme personne neurotypique, pourquoi devenir membre d’Aut-Créatifs?

Parce que depuis plus de trente ans je vis avec une personne autiste-asperger, parce que durant toute ma vie professionnelle j’ai prôné la tolérance, l’acceptation de la différence, parce que depuis quelques années, mon conjoint et moi nous doutions qu’il vivait avec ce syndrome, parce que le tout a été confirmé en janvier 2018, parce que nous avons et aurons beaucoup de défis à relever, parce que je côtoie d’autres personnes autistes.

Ce diagnostic fut une réponse à de multiples questionnements et à de nombreux diagnostics erronés.

Je possède une formation en travail social. Pendant plus de vingt ans, j’ai œuvré auprès des personnes ayant un problème de toxicomanie. Dès mes débuts dans le domaine, j’ai eu des mentors qui m’ont montré l’acceptation inconditionnelle de l’autre et ce, bien au-delà de ce que j’ai appris dans les livres. J’ai terminé ma carrière comme enseignante en espérant transmettre un peu de ces valeurs aux élèves.

Retraitée depuis juin 2017, j’ai lu davantage sur l’autisme. Je prends conscience que les services offerts visent principalement les enfants et c’est bien ainsi. Toutefois, je souhaiterais que plus d’interventions soient disponibles aux adultes et à leur entourage. La méconnaissance de cette réalité donne parfois des frissons. J’aimerais que, lorsque tu te présentes au CLSC, à l’hôpital, chez le médecin, etc., on puisse en parler sans entendre : « Moi aussi, c’est la même chose ».

Vivement, la sensibilisation, la conscientisation.

Pour terminer, vive la neurodiversité. La différence crée des liens inaltérables; voilà pourquoi Pierre Bernard et moi sommes toujours complices!

 

Advertisements