Je réside en France métropolitaine et j’ai 26 ans. Je suis dévoreur d’histoire, de géographie, de géo-politique, d’économie, de finance et de droit. Je tient un blog:

aspitoyendefrance.over-blog.com

Aspitoyen vient de la contraction entre asperger et citoyen. Ma démarche est de publier autant que possible des textes biens construits et argumentés. L’autre originalité de mon blog c’est que je ne parle pas que de l’autisme. Et il faut le dire,je fais partit d’un partit politique :l’union populaire républicaine. Le seul partit qui veux restaurer dans le monde les racines francophones françaises. le seul partit politique qui veux faire sortir la France de l’OTAN et de l’union européenne. Par ce partit,j’ai découvert et ressentit l’importance et l’influence de la langue française. Et je m’inspire de cette démarche pour à terme faire nouer de bonnes relations avec nos anciennes colonies au canada et au Québec. Le Québec,le pays ou Charles De Gaule y prononciation un grand discours afin que le Québec soit un jour une nation indépendante. C’était peu de temps avant le coup d’état de mai 68 orchestré contre de Gaulle (la jeunesse de l’époque s’est bien faite avoir quand on compare la situation en 2015 à celle de mai 68). J’essaie de dire à mes autres compatriotes que l’autisme non ce n’est pas une déficience ou une maladie mentale contrairement à ce que prétendent ces chercheurs payés par le cartel de l’industrie pharmaceutique.

J’ai soutenue un tas de mouvements et de projets culturels: le film de Sophie Revil (le cerveau d’Hugo), la fronde des parents d’autistes français lors des journées parlementaires de l’autisme en décembre 2012, la mention de l’autisme et des préoccupations d’adultes à tous les candidats de la présidentielle 2012. Et bien d’autres jusqu’en 2015.

Je ne peux pas utiliser mon vraie nom.Je ne pensais pas qu’on était venu à un stade ou l’affiliation de l’autisme entraînerait des pratiques discriminatoires de fait par les employeurs; Je ne pensais pas qu’il serait interdit de fait que je fasse attention à ce qu’on ne croise pas mon nom véritable sur les réseaux professionnels avec ce que je fais dans la communauté autistique. La plupart des personnes non autistes ne réalisent pas l’incidence néfaste des mots tel que « déficience, handicap mental » sur nos chances de convaincre un recruteur de notre potentiel et de notre rentabilité. Ils ne réalisent pas non plus que ces mots renforcent les préjugés et de vraies pratiques contre productives. Combien sont ceux et celles qui s’accrochent à leur emploi,si durement gagné et ne veulent pas parler de l’autisme quitte à intérioriser en eux les conséquences de ce choix en terme de fatigabilité sensorielle et de sur compensation. Encore si nous avions des aides techniques adéquates comme des prothèses auditives ou visuelles, l’opinion publique non autistique admettrait fort bien que l’autisme se compensant,c’est un handicap normal. Mais la persistance de termes péjoratifs manipulent dans le mauvais sens l’opinion. Elle a peux être le droit de s’exprimer mais nullement de nous stigmatiser portant ainsi atteinte à notre vie.

Il est grand temps de faire bloc tous ensemble,en usant de notre créativité pour déconstruire cette vision erronée et péjorative de l’autisme.

Pour un avenir plus serein, merci.

Advertisements

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s